Qu’est ce qu’un gravel ?

Vous voulez vous lancer dans le gravel mais vous ne savez pas par où commencer ? Cette idée d’être totalement libre de ses propres mouvements sur un vélo vous motive à vous lancer ?

Découvrons ensemble qu’est ce que le gravel et sa différence avec des VTT classiques !

Le gravel : qu’est-ce que c’est?

«Gravel» signifie essentiellement la liberté de rouler où vous voulez. Ces vélos vous emmènent au-delà du trottoir vers des pistes cyclables, des chemins de terre, des chemins de pompiers et des routes de l’arrière-pays. Ils sont idéaux pour l’aventure et fonctionnent bien au quotidien.

Plus rapides qu’un VTT et plus durable qu’un vélo de route classique, ils sont un hybride des deux. Sur l’asphalte, sur la terre et sur toute autre surface intermédiaire, ils sont bons. Comme on pouvait s’y attendre, les États-Unis sont le berceau de cette nouvelle idée innovante, puisque le pays compte des centaines de kilomètres de pistes rarement utilisées, principalement pour guider les véhicules de pompiers à travers les terrains boisés. Le fait que ce vélo fonctionne bien sur toutes les surfaces est un énorme avantage. Pour vous déplacer en ville, faire de l’exercice et vous amuser en dehors des routes, vous n’avez besoin que d’un seul vélo.

Et qui sait ? Cela vous emmènera peut-être vers d’autres horizons, comme le bikepacking !

Une histoire de géométrie

La géométrie est la distinction la plus importante entre ce type de vélo et les autres. En général, le tube de direction est plus haut et l’angle est plus lisse, ce qui donne une direction plus détendue qu’un vélo de route mais moins sensible qu’un vélo tout-terrain.

Contrairement à un vélo de course, celui-ci a une géométrie plus détendue. Un certain nombre de facteurs contribuent à une expérience de pilotage plus confortable, notamment un tube de direction plus haut et un angle de tête plus bas. Les vélos spécifiques au cyclisme ont tendance à avoir des pédaliers plus bas pour cette raison. L’empattement plus long des vélos de gravier les rend plus stables sur la route ainsi que sur une surface inattendue comme le gravier, ce qui en fait des vélos idéaux pour les longues distances.

Faut-il un vélo différent des autres ?

Pour commencer, vous n’avez pas besoin de vous ruiner pour vous équiper en matériel spécifique au gravier. Vous devez emporter les mêmes éléments essentiels que pour une randonnée à vélo longue distance, quel que soit le type de vélo que vous utilisez.

Sur le même thème :  Qu'est ce que le bikepacking ?

En dehors du « gravel », ces vélos peuvent gérer un large éventail de terrains, y compris l’asphalte, la terre, et même une combinaison des trois en une seule expédition. Ils excellent sur les chemins de feux et les route de gravier, mais ils sont également bien adaptés aux pistes cyclables urbaines et aux route à voie uniques faciles. En prime, un vélo de « gravel » ne vous ralentit pas beaucoup si vous devez parcourir 10 kilomètres d’une route lisse pour rejoindre une route de gravier sauvage, où vous passerez la nuit.

gravel

Équipements pour le gravel, un choix important

En plus des équipements de base pour le vélo, comme la selle ou les pédales, il faut savoir qu’il vous faut des accessoires spéciaux. Mais attention, la quantité d’équipement dont vous aurez besoin est directement proportionnelle à la distance qui vous sépare des secours !

  • La largeur des pneus : de 25 à 28 mm jusqu’à 45 mm et + (tout dépend de la route que vous allez emprunter)
  • Bandes de roulements
  • Garde-boue
  • Sacs & packs

Une différence avec les VTT ?

Oui ! Les vélos « gravels » sont plus durables et plus rapides que les VTT, mais ils sont aussi plus chers. La terre battue n’est pas un mauvais endroit pour rouler avec un vélo de route, mais vous exercerez une forte pression sur le jeu de direction, vous endommagerez vos roues et vous crèverez beaucoup trop souvent. En outre, la qualité de conduite et les performances d’un vélo de route sur des conditions plus difficiles seront inférieures à celles d’un vélo de gravier.

Il y a quelques changements clés dans les conceptions et les composants qui les rendent distincts. Avec leur forme plus décontractée, les vélos « gravel » sont plus adaptés aux terrains accidentés car ils sont plus faciles à conduire. Afin d’accueillir des pneus tout-terrain larges, il faut des tubes de direction plus hauts, des angles de tête plus faibles et des empattements plus longs. Les fixations supplémentaires du cadre pour les porte-bouteilles, les supports et les protections sont courantes sur ces vélos adaptables.

Il existe de nombreuses similitudes entre les vélos « gravel » et les vélos de route en ce qui concerne les composants, mais les vélos de gravier ont tendance à inclure des pièces plus durables, des combinaisons d’engrenages optimisées pour des vitesses de pointe plus lentes et des transmissions 1x pour la simplicité et la longévité. Une conception plus simple implique que moins de choses peuvent mal tourner.

gravel

Laisser un commentaire